Financement

Refus de crédit immobilier : que faire ?

By  | 

Les banques connaissent aujourd’hui des périodes assez difficiles. Obtenir un crédit immobilier n’est pas aussi aisé qu’autrefois d’autant plus que les conditions imposées par les banques sont beaucoup plus exigeantes. Or il n’est point conseillé de contracter un achat immobilier sans avoir obtenu un prêt. Mais si vous trouvez votre maison de rêve et que la banque refuse de vous octroyer un prêt immobilier, quelles sont les solutions à envisager ?

Revoir votre dossier de crédit

Une des alternatives à envisager, lorsque la banque refuse de vous prêter de l’argent, est de réexaminer votre dossier de crédit immobilier. Pour cela, chaque détail doit être repassé au crible afin que le dossier complet devienne plus solide qu’avant. D’autant plus que vous êtes supposé repartir auprès de la même banque. Entre autres détails à revoir, il y a le plan de financement de l’emprunteur. Son apport personnel doit être revu à la hausse par exemple de sorte que la banque soit plus rassurée ; le montant du prêt étant revu à la baisse.

Un autre point important, dans le dossier, a trait avec les charges de l’emprunteur. Si les crédits à la consommation de ce dernier sont trop élevés, alors il y a de fortes chances que sa demande soit rejetée. Avant de solliciter un prêt immobilier, il est donc conseillé de rembourser une bonne partie de ses crédits conso. Ainsi, il y a moins de charges et plus de ressources.

Se tourner vers un autre prêteur

Une banque peut refuser de vous accorder un prêt tandis qu’une autre entité sera prête à le faire. Les critères et les exigences peuvent considérablement diverger d’une structure à une autre. Tout dépend des objectifs actuels de la banque ou de l’organisme qui peut, par exemple, être en quête d’une plus grande clientèle à ce moment précis. Un bon indicateur de la chose est le taux d’intérêt.

En matière de crédit immobilier, les politiques des banques changent régulièrement en fait. Donc, si vous faites face à un refus, vous pouvez prendre conseils par exemple auprès d’organismes spécialisés tels que Cetelem pour déterminer de quel côté vous tourner. Les banques généralistes constituent aussi une très bonne alternative d’autant qu’elles sont souvent dotées d’une grande puissance financière. Mais vous devez y ouvrir un compte courant.

Et si vous désirez vous amoindrir encore plus la tâche, il suffit de contacter un courtier en prêt immobilier. Ayant une grande expertise dans le domaine, il saura quels moyens adopter et s’occupera de toutes les démarches indispensables afin de trouver l’organisme adéquat pour votre financement.

Les aides au financement

Les aides au financement constituent également une bonne alternative lorsque vous n’arrivez pas à bénéficier d’un prêt immobilier auprès d’une banque. Des dispositifs intéressants sont mis en place pour cela, tels que le prêt action logement, le prêt à taux zéro et parfois même l’épargne logement. En outre, les collectivités locales ont également de bons dispositifs permettant de s’octroyer un bien immobilier. Mais seul votre apport personnel est mis en jeu.